Le blog de l'éco-conception

L'éco-conception, une démarche de progrès continu

Recyclage des téléphones mobiles mardi, 31, août, 2010

D’après l’analyse de cycle de vie d’un téléphone portable, c’est la phase d’utilisation après celle de la fabrication (voir notre article L’analyse Du Cycle De Vie Pour Calculer L’empreinte Écologique Des Téléphones Portables), la plus impactante sur l’environnement.

Recycler son téléphone permet de prolonger sa durée de vie, et ainsi de limiter les déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) et d’économiser les ressources.

Or, en moyenne :

  • Les Français renouvellent leur téléphone tous les 12 à 18 mois : nous sommes près de 20 millions à changer de téléphone portable.
  • On estime qu’il y a 4 téléphones inutilisés par foyer (et près de 100 millions de téléphones mobiles au niveau mondial, d’après une étude de Deloitte) : 40 % d’entre nous le rangent au fond d’un tiroir
  • Entre 7% et 10% de téléphones seulement sont recyclés.

A titre d’exemple, il suffit de deux batteries pour polluer l’équivalent d’une piscine olympique. Autre chiffre marquant, si les 20 millions de téléphones renouvelés chaque année en France étaient réutilisés, c’est 56 millions de litres de pétrole qui seraient économisés.

Sensbiliser les consommateurs au recyclage

Outre les journées de recyclage des téléphones mobiles, organisées par Orange avec WWF et Emmaüs International, ou le service de recyclage de mobiles de Bouygues Telecom, il existe un autre moyen d’allier écologie avec économie.


Fonebak est un service qui se propose de recycler les anciens téléphones mobiles et de reverser une somme d’argent en fonction du modèle et de l’état de celui-ci.
Via son site Internet, Fonebak permet à l’utilisateur de consulter en temps réel la valeur de reprise et ensuite d’envoyer son mobile, qui sera soit démantelé afin d’en extraire les composants toxiques, soit réparé et remis à neuf pour être revendu sur le marché de l’occasion dans les pays émergents.

Un recyclage responsable

Avec une triple certification (ISO 2001, ISO 9001, EMAS), Fonebak participe en tant qu’acteur majeur de la filière des DEEE en assurant le recyclage des déchets toxiques. Au-delà de ce service, Fonebak a en plus une démarche éco-responsable puisque :

  • L’entreprise a noué des partenariats avec des organismes spécialisés (réseau Envie, ateliers protégés…), afin de favoriser l’insertion de personnes en difficulté sur le territoire. Fonebak a ainsi créé plus de 30 emplois sur la France.
  • Un partenariat avec le Téléthon permet d’organiser chaque année une collecte au profit de l’Association Française contre les Myopathies (AFM).
  • L’utilisateur peut planter des arbres grâce au programme de plantation d’arbres (différentes espèces d’Acacias ) au Niger en partenariat avec Tree-Nation.

A noter que d’autres sites proposent également cette formule (Greenzer).

Sources : Dossier de Presse 2010 Fonebak, Greenzer, Orange, GreenIT, Services Mobiles

 

CarbonEco, logiciel d’éco-conception de Bouygues Construction mardi, 2, mars, 2010

Calculateur simplifié conçu pour le constructeur de routes Colas, filiale de Bouygues,  « CarbonEco » s’inscrit dans la démarche d’éco-conception et de comptabilité carbone pour l’ensemble du groupe Bouygues. CarbonEco  chiffre l’empreinte du chantier, des matériaux et du fonctionnement à vie du bâtiment ou de l’ouvrage, et permet ainsi aux maîtres d’ouvrage de connaître précisément les émissions de gaz à effet de serre de leurs projets.

Cette stratégie d’éco-conception et de réduction des émissions se développe dans deux domaines principaux : la construction d’ouvrages « bas carbone » (consommation d’énergie des bâtiments, modes constructifs alternatifs) et la diminution de l’impact carbone associé aux processus supports (informatique, achats…) y compris la mobilité des collaborateurs (éco-conduite, plan de déplacement d’entreprise, etc.).

Développé en partenariat avec Carbone 4, CarbonEco donne ainsi aux clients la possibilité de choisir les meilleures options de conception et de construction proposées par Bouygues Construction.
Bouygues Construction applique avec ce logiciel la méthode bilan carbone de l’Ademe au contexte opérationnel et à la diversité des ouvrages dont il a la charge : habitat, bureaux, scolaire, industrie, ouvrages d’art, tunnels, etc.

D’après le directeur développement durable du groupe, Fabrice Bonnifet, « nos projets de construction représentent 95 % des émissions du groupe. Nous avons cherché à mieux comprendre cette empreinte carbone et nous avons réalisé que le fonctionnement des bâtiments que nous construisons émet bien plus de CO2 que leur construction. C’est donc dans l’intérêt de nos clients de surinvestir de 5 % à 15  % dans un bâtiment qui consommera moins durant sa vie. Et dans notre intérêt de récupérer une part du chiffre d’affaires des fournisseurs d’électricité ».

Proposer aux clients des variantes « bas carbone » quand ils le souhaitent « devient un argument commercial », selon Fabrice Bonnifet.

En 2009, CarbonEco a été testé et utilisé sur environ 30% des projets du Groupe et devrait se généraliser pour 2010. L’industriel annonce ainsi un bilan de 330 bilans carbone pour 2009 sur ses projets de construction, dans les trois filiales Bouygues Construction, Colas et Bouygues Immobilier :

  • Bouygues Construction a réhabilité l’ancien bâtiment du service psychiatrique de l’hôpital Edouard-Toulouse de Marseille, qui était voué à la destruction, dégageant ainsi un tiers de gaz à effet de serre en moins que prévu au départ.
  • De son côté, Colas a pris en charge l’organisation du chantier visant à adapter la piste de l’aéroport de Toulouse à l’A380, en diminuant les rotations de camions et en optimisant la consommation des mélanges d’enrobages. 62 % des émissions prévues initialement ont ainsi été supprimés.
  • Le logiciel CarbonEco a également calculé pour l’écoquartier Ginko de 6.000 habitants dont Bouygues Immobilier a la charge une division par quatre de l’empreinte carbone par rapport à un quartier classique.

Bouygues va même poursuivre sa démarche d’éco-conception en interne avec un chantier de rénovation pour son siège qui devrait diviser par 10 ses émissions grâce à 25.000 m 2 de panneaux photovoltaïques, des façades ventilées, etc.

Le succès de ce calculateur se traduire par un accord trouvé avec le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) pour lui céder les droits du logiciel contre l’utilisation d’Elodie, le calculateur d’analyse du cycle de vie du CSTB.

Bouygues continue donc ses efforts et concrétise son engagement avec l’analyse complète du cycle de vie (ACV) de ses bâtiments.

Sources : Les Echos, Blog Bouygues Construction

 

Imprimerie : compensation d’émissions de CO2 lundi, 26, octobre, 2009

Du nouveau dans les industries graphiques avec des pratiques plus respectueuses de l’environnement : Ouest Impressions Europe est un imprimeur français, qui, après avoir mis en place un système de compensation carbone pour sa propre activité, offre son expertise aux entreprises et collectivités locales souhaitant intégrer une dimension environnementale dans leurs actions de communication.

compensation

Ouest Impressions Europe propose à ses clients de calculer l’empreinte carbone de leurs impressions et de compenser cette empreinte au travers d’un projet éthique.

– En 2001 Ouest Impressions Europe était déjà labellisé IMPRIM’VERT.
– En 2007 Ouest Impressions Europe obtenait les certifications forestières FSC et PEFC.
– En 2008 Ouest Impressions Europe réalise son Bilan Carbone®.

Ouest Impressions Europe est ainsi en charge de l’impression d’une brochure pour le compte du Le Comité Régional du Tourisme du Poitou-Charentes. L’imprimeur a proposé au comité de le compenser par un programme carbone, après avoir mis en place une action de co-branding (partenariats avec France Bleu, La Poste, la SNCF), prenant tout en charge, du calcul des émissions de CO2 à la conversion de ces émissions en euros, en passant par l’élaboration du système de compensation.

empreinte
Empreinte carbone des documents imprimés

De même, Vivabox, filiale du groupe Sodexo, a fait appel à l’imprimerie pour ses coffrets cadeau  » Protégeons notre planète « , produits éco-conçus et compensés carbone, pour lesquels Ouest Impressions Europe sera en charge de la conception.

Pour en savoir plus : Ouestimpressions