Le blog de l'éco-conception

L'éco-conception, une démarche de progrès continu

L’enjeu des technologies propres mardi, 12, février, 2008

Les TIC peuvent faire l’objet d’une démarche d’éco-conception : elles peuvent accompagner le développement d’une activité tout en contribuant à limiter les impacts environnementaux et améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments, des transports….

Dans un contexte où l’organisation des connaissances est devenue un enjeu majeur, les TIC présentent des opportunités d’échanges internationaux et les « clean-technologies » sont aussi une chance de faire progresser l’application des principes du développement durable dans le secteur des TIC.

ecotechnologie1.jpg

 

 

Sous les parrainages du Ministère de l’écologie du développement et de l’aménagement durables (MEDAD), et de la Commission européenne ‘Société de l’information et médias’, l’ACIDD a initié le programme TIC21. Ce programme consiste en des rencontres de type professionnelles et informelles, propices aux échanges d’idées et à la coopération afin de sensibiliser les acteurs du développement durable, de la société de l’information et des nouvelles technologies à la pertinence d’une collaboration et du rapprochement de leurs problématiques. Elles sont l’occasion de dresser des constats et états des lieux, de faire des propositions, de faire connaître des réseaux actifs et les bonnes pratiques existantes.

 

 

Quelques exemples

  • La vidéoconférence, le télétravail peuvent permettre de diminuer directement les impacts environnementaux de l’activité humaine.
  • Les technologies de l’information permettent l’organisation du co-voiturage, du partage de propriété sur les voitures, rendent pratiques les transports en commun.
  • Les outils TIC permettent de simuler, d’analyser l’utilisation des ressources et de hiérarchiser leur traitement. Le succès de Londres sur la circulation routière est clairement lié à une utilisation très intelligente des technologies de l’information.

Toute démarche de développement durable est fondée sur la participation, la gouvernance (‘empowerment’), le collectif, le collaboratif. On peut même parler de co-gestion, de co-décision, de co-production. Pour cela, il convient de faire progresser réellement le niveau culturel global, et donc d’éduquer et de former.

 

Les TIC sont cependant fabriquées avec des matières très polluantes et consomment toujours plus d’énergie

Avec l’augmentation du nombre d’internautes et la nécessité grandissante du recours à l’internet dans le quotidien, le facteur du coût de gestion des données et les coûts énergétiques liés prennent une dimension gigantesque.


Environ 300 à 400 millions de PC sont produits chaque année. En 3 ans de durée de vie, chaque PC aura généré environ 0,5 tonne de CO2, 108 kg de déchets et consommera à peu près 10 Giga joules (Digital Europe project FTF 2002). De plus, la durée de vie d’un PC tend à diminuer pour se rapprocher de 2 ans (Stanford research), du fait notamment de la migration vers Vista. Il faudra ainsi recycler entre 400 et 500 millions de PC fin 2007.

L’énergie nécessaire pour connecter les 1,6 milliards de nouveaux usagers en 2010 devra tripler (Estimation de Sun Microsystems basée sur les données deeTForecasts, Internet World Stats and Netcraft.com).
Les ordinateurs et téléphones portables utilisent souvent plus de 1000 matériaux, dont des métaux lourds (rares) et malgré les efforts d’éco-conception de quelques constructeurs, ils génèrent énormément de transports et beaucoup d’emballage. La directive européenne sur les déchets électriques et électroniques (DEEE), en application depuis le 15 novembre 2006 en France, ne règle pas tout.

Une étude Forrester, réalisée auprès de 124 sociétés aux Etats-Unis et en Europe, montre que « bien que 85% des entreprises affirment que les facteurs environnementaux sont importants dans la planification des opérations informatiques, seules un quart d’entre elles déclarent avoir inclus des critères écologiques dans les processus d’achat ».

Des économies et un bon geste pour l’environnement pourraient d’ailleurs être réalisées en s’abstenant d’acheter des machines plus écologiques, estime Christopher Mines, analyste chez Forrester. Un paradoxe qu’il explique ainsi : « utiliser un vieux serveur qui consomme davantage plutôt que d’en acheter un nouveau peut avoir un impact global moindre sur l’environnement ». En effet, il ne faut pas se contenter des affirmations des constructeurs sur leur ratio performance/watt, mais examiner l’ensemble de la chaîne de production, de la conception au recyclage.

En revanche, dans la mesure où être un fabricant plus propre que son voisin n’apporte guère d’élément tangible pour séduire le client, « il faut que la pression soit d’ordre réglementaire ». L’Europe est à ce sujet en avance sur les Etats-Unis, avec la directive sur le recyclage des équipements électroniques (ROHS, restriction of hazardous substances). Mais les Etats-Unis commencent à s’en préoccuper, sous l’impulsion de la presse et des actionnaires. Ce qui augmente la visibilité du sujet, et donc sa prise en compte dans la gouvernance d’entreprise en général et dans la gestion des risques en particulier. On voit d’ailleurs qu’Apple a promptement répondu après la publication du classement de Greenpeace, en insistant sur le côté écologique de l’ensemble de sa chaîne de production, mais aussi avec son Macbook Air (voir notre article Le MacBook Air éco-conçu par Apple).

Le guide de Greenpeace « pour une high-tech responsable » attribue une note sur 10 aux dix-huit plus gros fabricants mondiaux de téléphones mobiles, d’ordinateurs, de téléviseurs et de consoles de jeux d’après les informations qu’ils mettent à la disposition du grand public sur leurs sites internet. L’objectif du guide est d’éclairer les choix de consommation mais aussi de faire émerger une demande forte de produits électroniques exempts de substances dangereuses, qui pourront ensuite être recyclés.

 

www.acidd.com

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s