Le blog de l'éco-conception

L'éco-conception, une démarche de progrès continu

L’enjeu des technologies propres mardi, 12, février, 2008

Les TIC peuvent faire l’objet d’une démarche d’éco-conception : elles peuvent accompagner le développement d’une activité tout en contribuant à limiter les impacts environnementaux et améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments, des transports….

Dans un contexte où l’organisation des connaissances est devenue un enjeu majeur, les TIC présentent des opportunités d’échanges internationaux et les « clean-technologies » sont aussi une chance de faire progresser l’application des principes du développement durable dans le secteur des TIC.

ecotechnologie1.jpg

 

 

Sous les parrainages du Ministère de l’écologie du développement et de l’aménagement durables (MEDAD), et de la Commission européenne ‘Société de l’information et médias’, l’ACIDD a initié le programme TIC21. Ce programme consiste en des rencontres de type professionnelles et informelles, propices aux échanges d’idées et à la coopération afin de sensibiliser les acteurs du développement durable, de la société de l’information et des nouvelles technologies à la pertinence d’une collaboration et du rapprochement de leurs problématiques. Elles sont l’occasion de dresser des constats et états des lieux, de faire des propositions, de faire connaître des réseaux actifs et les bonnes pratiques existantes.

 

 

Quelques exemples

  • La vidéoconférence, le télétravail peuvent permettre de diminuer directement les impacts environnementaux de l’activité humaine.
  • Les technologies de l’information permettent l’organisation du co-voiturage, du partage de propriété sur les voitures, rendent pratiques les transports en commun.
  • Les outils TIC permettent de simuler, d’analyser l’utilisation des ressources et de hiérarchiser leur traitement. Le succès de Londres sur la circulation routière est clairement lié à une utilisation très intelligente des technologies de l’information.

Toute démarche de développement durable est fondée sur la participation, la gouvernance (‘empowerment’), le collectif, le collaboratif. On peut même parler de co-gestion, de co-décision, de co-production. Pour cela, il convient de faire progresser réellement le niveau culturel global, et donc d’éduquer et de former.

 

Les TIC sont cependant fabriquées avec des matières très polluantes et consomment toujours plus d’énergie

Avec l’augmentation du nombre d’internautes et la nécessité grandissante du recours à l’internet dans le quotidien, le facteur du coût de gestion des données et les coûts énergétiques liés prennent une dimension gigantesque.

(more…)

Publicités